de l'aude

ELEVAGE

ABATTOIR DE NARBONNE, DES IMAGES CHOC : NE NOUS LAISSONS PAS BERNER PAR L’ANTISPÉCISME !



09.11.2018 Une fois de plus, une association antispéciste diffuse des images prises dans un abattoir pour faire le buzz sur internet* avec la complicité, cette fois ci, du youtubeur Rémi Gaillard : Initiative ridicule puisque l'abattoir de Narbonne est fermé depuis quelques jours, pas pour maltraitance animale mais pour liquidation judiciaire.

Cela montre bien que les associations antispécistes (dont le mentor eugéniste, Peter Singer prône l'infanticide des enfants handicapés**) diffusent les images de mise à mort d'animaux, non pas pour dénoncer des actes de cruauté mais pour essaimer une propagande qui vise à diaboliser toutes celles et tous ceux qui mangent de la viande.

La mort n'est jamais agréable à regarder mais elle fait partie du cycle de la vie. Les images prises dans l'abattoir de Narbonne ne permettent pas d'affirmer d'emblée qu'il y a acte de cruauté, attendons l'analyse de la DDCSPP avant de réagir sur cette question.

Le problème principal de la mise à mort dans les abattoirs est la cadence imposée aux ouvrier-es et l'absence de formation digne de ce nom. Le métier d'abatteur n'existe pas.

La Confédération paysanne défend l'élevage extensif, le bien être animal et une mort digne pour les animaux.

Avec la fermeture de l'abattoir de Narbonne, il ne reste plus qu'un seul abattoir de proximité dans le département et il doit être maintenu.

 

Quant à Rémi Gaillard, au lieu de s'attaquer à une société en liquidation judiciaire, il ferait mieux d'utiliser sa notoriété pour dénoncer de vrais problèmes, si il n'a pas d'idée en voici deux parmi tant d'autres : 2,6 milliards d'armes française vendues pour la guerre au Yemen, 17 000 migrants morts ou disparus en Méditerranée depuis 2014. Vas y Rémi !!!!

* Voir article de l'Indépendant ou La dépêche du midi en ligne du 9/11/18

** Taking Life: Humans [archive], dans Practical Ethics, 2e édition, 1993.

Copyright Confédération paysanne