de l'aude

INDUSTRIALISATION AGRICOLE

Ferme-usine des 1000 vaches

14.09.2018 .


14.09.2018 Sanctions iniques contre les militantes et militants de la Conf' pour une action d’intérêt général !

Communiqué de presse,
Limoux le 14 septembre 2018

Ferme-usine des 1000 vaches

Sanctions iniques contre les militant-es de la Conf' pour une action d'intérêt général !

L'ultime épisode du procès de la ferme-usine des 1000 vaches s'est tenu ce 13 septembre à Amiens. Cinq militants et une militante de la Confédération paysanne poursuivis au civil pour leur action syndicale de démontage ont été condamnés à verser 120.000 € de «dédommagements» au propriétaire de la ferme-usine. Ils avaient pourtant été reconnus par la cour d'Appel comme participant à «une action collective de lanceurs d'alerte». Ces six militant.e.s avaient été pris au hasard parmi l'ensemble des acteurices présents et présentes le jour de l'action !

Depuis l'Aude, nous étions montés plusieurs fois à Amiens pour les soutenir, nous mêlant aux milliers de paysan.nes et citoyen.nes pour faire à notre tour tous ensemble le procès de l'industrialisation agricole.

Une fois de plus ont été jugés des syndicalistes engagé.e.s dans la construction d'un modèle agricole résolument moderne et ouvert sur le futur en ce qu'il défend depuis plus de 30 ans un monde respectueux de la nature et des êtres humains. La répression syndicale envers ces porteurs et porteuses d'espoir est inacceptable, alors même que d'autres se permettent des centaines de milliers d'euros de dégâts sur des biens publics chaque fois qu'ils manifestent. Ceux-là ne sont jamais poursuivis et ne remettent pas en question le modèle dominant porté par le syndicat majoritaire qui sous-tend et entretien le désarroi des paysan.ne.s.

A quatre mois des élections professionnelles agricoles, Les amis de la Conf' appellent à soutenir le combat des militant.e.s de la Confédération paysanne contre l'industrialisation de l'agriculture. C'est un moyen pour les citoyen.ne.s d'affirmer haut et fort le monde qu'ils veulent pour leurs enfants, leurs petits enfants... pour demain !

L'association a lancé un appel à dons sur internet: https://www.helloasso.com/associations/les-amis-de-la-confederation-paysanne/formulaires/5/widget

Il est également possible d'envoyer un chèque à l'ordre des Amis de la Confédération paysanne, 104 rue Robespierre 93170 BAGNOLET en inscrivant au dos « don contre l'industrialisation de l'agriculture »

Vous pouvez également en parler autour de vous pour motiver tous les paysan.ne.s désabusé.es d'aller voter en janvier prochain.
La Confédération paysanne sera toujours aux côtés des plus faibles pour plus de justice sociale, économique, alimentaire et environnementale. Cette condamnation n'entame pas la vigilance de la Confédération paysanne envers les projets agro industriels ni sa détermination à lutter sur tout le territoire contre l'industrialisation agricole qui détruit l'emploi paysan et va à l'encontre des attentes sociétales.

La Confédération paysanne de l'Aude relaiera cette campagne d'appel à dons par sa présence le 21 septembre à Narbonne sur Alternatiba, les 29 et 30 septembre à Bram pendant Pays en Bio, le 6 octobre à la Fête paysanne d'Azillanet.

Contacts :

Mélanie Vandecasteele, co porte parole : 06 23 81 57 56

Patrick Perles, co porte parole : 06 77 26 44 50

Olivier Lozat, communication : 06 31 34 84 59 



Copyright Confédération paysanne