Home > Actualités > Pour des installations plutôt que du béton !
Partager sur :
FONCIER
10.01.2019

Pour des installations plutôt que du béton !

10.01.2019 -
Action symbolique ce matin pour s'opposer à l'artificialisation galopante des terres dans l'Aude (l'équivalent de 4 000 terrains de foot en 10 ans)

DES INSTALLATIONS PLUTÔT QUE DU BETON!
 

Socamil, plateforme logistique Leclerc à Castelnaudary : 59 ha.

Parc logistique du port de Port la Nouvelle : 80ha.

« Eco quartier » La Sagne à Gruissan : 43ha.

Zone commerciale Rocadest à Carcassonne : 21ha.

Ferme solaire des vignes à Payra sur l'Hers : 7ha en Zone Natura 2000 etc, etc …

Personne ne se prétend indifférent à l'artificialisation des terres et malgré cela, des élus territoriaux, Préfets, chambre d'agriculture, FDSEA*, tous ont autorisé ou approuvé ces projets. Alors que M. le Préfet convoque jeudi 10 janvier la Commission Départementale de Préservation des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers (CDPENAF) pour faire le bilan de l'année 2018, nous avons déposé symboliquement des sacs de terre à la Préfecture de l'Aude à Carcassonne pour exiger ZERO HECTARE de terres artificialisées pour l'avenir.

A l'heure où le président de la chambre d'agriculture envoie son bilan d'auto satisfaction à tous les agriculteurs, la Confédération paysanne s'interroge sur le rôle que l'instance consulaire a joué ces dernières années en laissant l'artificialisation gagner toujours plus de terrain.

Il est également temps de créer une véritable contre offensive envers l'agglo de Carcassonne qui a promis de céder 156 ha du domaine de Rougeats (proche du lac de la Cavayère) à la société Parc International Carcassonnais dans l'espoir d'être choisi par la Région pour implanter un parc d'attractions de dimension européenne !!! 

Afin que tout ce beau monde cesse de jouer avec l'argent public et les terres agricoles, la Confédération paysanne demande plutôt que soit rendue obligatoire l'étude de projets alternatifs à tout projet d'aménagement. Nous n'avons que faire des mesures de compensation rendues obligatoires par la loi. L'Aude dans la dernière décennie a consommé 285 ha par an d'espaces naturels ou agricoles, l'équivalent de 2 640 terrains de foot, et détient ainsi la palme d'or régionale de l'étalement urbain alors que sa croissance démographique est inférieure à la moyenne régionale ! Il est temps que ça change.

 

un aperçu de l'action en cliquant ici : https://www.lindependant.fr/2019/01/10/carcassonne-la-confederation-paysanne-contre-la-confiscation-des-terres-agricoles-en-peripherie-des-villes,7720331.php

https://www.ladepeche.fr/article/2019/01/11/2938098-la-confederation-paysanne-contre-la-confiscation-des-terres.html

NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'aude
Copyright Confédération paysanne
Maison paysanne 10 rue général Lapasset 11300 LIMOUX 06 31 34 84 59