Home > Nos positions > NOTRE OBJECTIF : UN MILLION DE PAYSANNES ET PAYSANS
Partager sur :

INSTALLATION : NOS POSITIONS

NOTRE OBJECTIF : UN MILLION DE PAYSANNES ET PAYSANS

Nous demandons :

La suppression de la modulation « investissements », qui pousse à la capitalisation et participe ainsi au processus d'agrandissement des fermes et de disparition des paysan·ne·s.

La possibilité d'avoir accès à une DJA* ou une demi-DJA* après 40 ans.

Une simplification des modalités d'acquisition de la capacité professionnelle qui conditionne l'accès aux aides, notamment par la reconnaissance des espaces de formation aux pratiques paysannes.
Nous proposons de faire de la DJA* une aide à l'emploi et au revenu de tous les nouveaux installés. Cette aide prendrait la forme d'un versement mensuel du montant d'un SMIC*, dès le premier mois d'installation, qui agirait comme un complément de revenu le temps que l'activité économique génère des recettes.

L'accès à la DJA* n'est pas la seule difficulté à laquelle les porteurs de projet font face. L'accès au foncier, aux outils de production, aux marchés et à la formation sont autant d'obstacles supplémentaires qui font de l'installation agricole un véritable parcours du combattant. Nous défendons tous les types d'installation dans leur diversité. Voici quelques-unes de nos propositions.

Foncier

Les priorités « Jeunes Agriculteurs » de la Safer* et des schémas régionaux des structures agricoles sont aujourd'hui réservées à ceux qui perçoivent la DJA*, elles doivent être étendues à tous les nouveaux installés.

Renforcer le contrôle des structures en priorisant toutes les formes d'installation et non le supprimer comme l'envisageait le gouvernement.

Orienter le foncier vers des usages générateurs de valeur ajoutée.

Formation

Aujourd'hui, le fonds de formation VIVÉA va cesser de financer les formations à la pré-installation pourtant indispensables à la construction d'un projet solide en amont de l'installation. Nous nous opposons à cette réforme.

Soutiens publics

Seuls les nouveaux installés bénéficiaires de la DJA* peuvent toucher la majoration de DPB (droits à paiement de base) sur les premiers hectares, c'est inadmissible. Si cette majoration doit être maintenue, tous les nouveaux installés doivent en bénéficier.

NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'aude
Copyright Confédération paysanne
Maison paysanne 10 rue général Lapasset 11300 LIMOUX 06 31 34 84 59