de l'aude

INTERNATIONAL

CETA nous de choisir, exigeons un référendum auprès de nos parlementaires !

13.10.2017 .


13.10.2017 Le CETA, traité de commerce et d’investissement entre le Canada et l’Union Européenne, « conçu à l’écart du processus démocratique » selon Emmanuel Macron, présente des risques importants pour de nombreux aspects de nos vies. Il est entré en application provisoire le 21 septembre dernier, mais il n’est pas trop tard pour le stopper car il n’a pas encore été voté en France.

La commission d'expert.e.s, saisie sur ces sujets par Emmanuel Macron, a confirmé les risques sanitaires et environnementaux du CETA, ainsi que pour le secteur agricole, notamment du fait de l'effet d'entraînement sur d'autres accords similaires en cours d'élaboration*. Le CETA fait aussi peser de lourdes menaces sur les PME et au delà sur le niveau d'emploi. Aucune mesure de surveillance et de contrôle ne sont susceptibles de corriger ou de prévenir les risques identifiés ou pressentis sans réouverture des négociations. Vu les enjeux, les interrogations et les craintes, les citoyen(ne)s doivent en être saisi(e)s par référendum.

  • Ces effets sont déjà confirmés ces jours-ci dans les faits par l'offre de L'Union Européenne aux pays du Mercosur* en terme de quotas bovins notamment.

DEMANDER LE REFERENDUM A VOS PARLEMENTAIRES

Copyright Confédération paysanne