Home > Communiqués de Presse > Appel à mobilisation immédiat sur le site de Monsanto à Trèbes
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Appel à mobilisation immédiat sur le site de Monsanto à Trèbes

17.05.2019
COMMUNIQUE DE PRESSE
Limoux, le 17 mai 2019
 
La Confédération paysanne de l'Aude appelle toutes les personnes disponibles à rejoindre immédiatement le site de Monsanto Trèbes afin de soutenir l'action d'une soixantaine  de Faucheurs Volontaires d'OGM occupant cette usine, ce vendredi 17 Mai  2019 depuis la fin de la matinée.
Ils réagissent à un autre scandale de Monsanto/Bayer : la dissémination, dans les champs européens, d'OGM interdits. La presse a très peu transmis cette information du colza contaminé par du colza OGM, les services de l'état pratiquent une véritable désinformation et pourtant les conséquences de ce nouvel incident, dont Monsanto France est responsable, sont très graves.
 
Communiqué des Faucheurs Volontaires d'OGM
ENCORE UN AUTRE SCANDALE MONSENTOBAYER :
LA DISSÉMINATION, DANS LES CHAMPS EUROPEENS, D'OGM INTERDITS!
 
MonsantoBayer poursuit, de plus belle, la contamination de la planète et la politique de la terre brulée... L'entreprise criminelle est à l'origine d'une nouvelle atteinte à la biodiversité sauvage et cultivée avec la mise sur le marché de semences de colza contaminées par des semences de colza OGM.
 
En septembre 2018 ont été découverts en France des lots de semences de colza DK Exception de la marque DEKALB (Monsanto France) contaminées par du colza OGM transgénique GT 73 résistant au glyphosate. Ces lots de colza ont été semés en France, en Allemagne, en République Tchèque et en Roumanie. à ce jour, selon la presse, 20 000 hectares en France et 2500 à 3000 hectares en Allemagne ont été identifiés et en partie détruits.
 
MONSANTOBAYER, çA SUFFIT!
Ce n'est pas la première contamination de semences de colza par un OGM transgénique dans le monde et dans tous les cas le responsable est le producteur du colza GT 73 c'est à dire MonsantoBayer.
 
AUCUNE COEXISTENCE ENTRE DES CULTURES OGM ET DES CULTURES NON OGM N'EST POSSIBLE!
La contamination, qu'elle se produise par pollinisation, par des repousses ou par la filière agro industrielle (ports, ensachage, céréales pour le bétail...) est techniquement inévitable si la France continue d'importer en provenance de pays produisant des OGM.
Cette contamination par du colza transgènique s'ajoute au scandale de la commercialisation par tous les grands groupes semenciers (MonsantoBayer, Limagrain, BASF, KWS, RAGT...) de semences OGM issues de nouvelles techniques comme, par exemple, les colzas et les tournesols Clearfield (VRTH, Variété Rendues Tolérantes à un Herbicide de BASF), présentant les mêmes risques environnementaux et de santé publique que le colza GT73 de MonsantoBayer... Ces semences sont aujourd'hui dans les champs et devraient être interdites si l'Etat français respectait la réglementation européenne suite à l'Arrêt de la cour de justice du 25 juillet 2018.
 
L'État, BIEN PLUS EFFICACE POUR CONTENIR L'INFORMATION QUE POUR CONTENIR LES OGM!
En ne se donnant que de faibles moyens de prévention, en communiquant tardivement sur la récente contamination du colza puis en utilisant une communication mensongère sur sa soi-disant maîtrise de la situation, l'Etat est, lui aussi, gravement responsable des conséquences de cette dissémination.
 
C'est pourquoi nous exigeons :
Une véritable transparence sur toutes les contaminations par les OGM!
L'arrêt des importations de semences en provenance de pays producteurs d'OGM.
L'arrêt des importations de céréales OGM quelque soit leur destination (alimentation animale et humaine, agro-carburants...)
L'interdiction de la culture des VRTH.
 
POUR une agriculture respectueuse de tout le vivant!
- Collectif des Faucheurs Volontaires -

Contacts :
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'aude
Copyright Confédération paysanne
Maison paysanne 10 rue général Lapasset 11300 LIMOUX 06 31 34 84 59