Home > Communiqués de Presse > Soldes des aides PAC : Peut-on encore y croire ?
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Soldes des aides PAC : Peut-on encore y croire ?

03.07.2017

Le 30 juin, le ministère de l'Agriculture a réuni les organisations agricoles pour présenter le nouveau calendrier de versement, de plus en plus retardé, des aides PAC* 2015, 2016, 2017, avec un nouvel Apport de trésorerie remboursable 2017 !

Les mois se succèdent et le versement des aides est toujours repoussé. Les paysans attendent l'instruction et les soldes de leurs aides bios et MAEC depuis des mois, voire des années, et maintenant on leur dit d'attendre novembre 2017. Les paysans n'en peuvent plus de cette situation économique insupportable sur leurs fermes, à cause du non-respect des engagements de l'État.

Le ministère a mis en avant l'agroécologie, or les fermes qui sont dans cette démarche sont les premières victimes de ces retards de paiement : elles attendent toujours leurs soldes MAEC et bio 2015 et 2016. Les règles changent en permanence, les erreurs et manquements se succèdent. Ce sont toujours les paysans qui sont pénalisés, souvent très lourdement.

Nous demandons qu'une fois pour toutes, les engagements soient tenus et que les aides soient payées dans les plus brefs délais. Nous demandons également :

-            Le retrait de toutes les pénalités PAC* 2015 et 2016 (prorata, erreurs de déclaration, contrôles, etc.) ;

-            Un moratoire sur les contrôles PAC* tant que les versements des aides ne reviendront pas à la normale ;

-            Le paiement des montants initialement prévus en 2016 pour les majorations ovines et de l'aide au veau sous la mère ;

-            Une notification pour la PAC* 2018 en accord avec les communications du Président, en mettant en place un paiement redistributif à 20% du budget du premier pilier et un transfert maximum des aides du premier vers le second pilier fléché vers les MAEC et aide bio.

Pour lancer les Etats généraux de l'Alimentation dans de bonnes conditions, la Confédération paysanne exhorte le président Macron a d'abord commencer par mettre de la rigueur dans la mise en œuvre de la PAC*, et à tenir ses engagements.


Contacts :
Patrick PERLES - co porte parole - Envoyer un mail - tél: 06 77 26 44 50
Mélanie VANDECASTEELE - co porte parole - Envoyer un mail - tél: 0623815756
Olivier LOZAT - animation / communication - Envoyer un mail - tél: 06 31 34 84 59
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'aude
Copyright Confédération paysanne
Maison paysanne 10 rue général Lapasset 11300 LIMOUX 06 31 34 84 59