Home > Actualités > 1000 Vaches
Partager sur :
INDUSTRIALISATION AGRICOLE
31.05.2018

1000 Vaches

31.05.2018 -
La Confédération Paysanne de l'Aude et des Pyrénées-Orientales se sont rendues ensemble à Amiens le 31 mai en soutient aux inculpé-es .

Six militants de la Confédération paysanne, dont son porte-parole national Laurent

Pinatel, ont comparu ce matin devant le tribunal correctionnel d'Amiens suite aux

actions syndicales de septembre 2013 et mai 2014 contre la ferme-usine des 1000

vaches. Cette audience civile avait pour objet de débattre du montant du préjudice

réclamé par la partie civile : plus de 140.000 euros. Le jugement a été mis en délibéré

au 13 septembre prochain, cinq ans après la première action contre la ferme-usine.

L'avocate de la Confédération paysanne, Maître Lætitia Peyrard, a demandé au tribunal

d'examiner avec minutie la demande d'une partie civile qui «  charge la barque »,

arguant que «  chaque centime aura des conséquences très lourdes pour les prévenus ».

Elle a rappelé que ces paysannes et paysans avaient agi « dans l'intérêt collectif contre

la disparition des petites fermes et contre un modèle industriel de l'agriculture qu'ils

sont loin d'être les seuls à contester ». En appel, ils avaient été qualifiés de « lanceurs

d'alerte ».

Les actions menées contre la ferme-usine, qualifiées d'actes de « vandalisme » par

l'avocate des propriétaires de la ferme-usine, relèvent bien de la liberté d'action

syndicale que chaque procédure judiciaire, hier au pénal et aujourd'hui au civil, tente

d'intimider et de museler.

A l'occasion de ce procès, la Confédération paysanne a souhaité faire de cette journée

un temps de mobilisation et de débats contre l'industrialisation de l'agriculture qui

touche toutes les filières. Le combat est en effet loin d'être terminé !


NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'aude
Copyright Confédération paysanne
Maison paysanne 12 rue des genêts 11300 LIMOUX 06 31 34 84 59